Les matériaux d'une trottinette freestyle


Bien que deux trottinettes semblent identiques, il est possible que les deux soient de qualité totalement différente. La qualité dépend de plusieurs facteurs : qualité de production, matériaux, pré-traitement des matériaux, etc. Tous ces aspects sont pratiquement invisibles quand on regarde une city scooter (trottinette de ville), une trottinette adulte ou encore et surtout une trottinette freestyle. Or, ils jouent un rôle majeur dans la qualité du produit.

En conséquence, un produit qui a le même aspect peut parfois coûter trois fois plus cher, car la qualité de fabrication est tout simplement meilleure. De nombreuses marques de trott' d’entrée de gamme investissent souvent plus d’argent dans l’image et l’aspect de leurs pièces détachées que dans le développement technique réel qui détermine la durée de vie des composants de notre patinette.

Dans ce petit guide, vous verrez quelles sont les choses à rechercher afin que vous sachiez ce que vous achetez.

 

Les Différents Métaux

Les matériaux les plus intéressants de l'industrie de la trottinette freestyle sont l'aluminium, l'acier, et le titane. Chaque métal a des propriétés, des avantages et des inconvénients différents. Certains sont plus légers mais moins stables, d'autres très stables mais aussi plus lourds. Dans tous les cas, le rapport entre la résistance et le poids est relativement le même pour ces matériaux.

Pour vous faciliter la tâche, nous allons examiner les différentes caractéristiques de ces matériaux. Cependant, nous n'aborderons le sujet que brièvement car il est bien entendu un peu plus compliqué dans la réalité.

Aluminium

L'aluminium est le plus léger des trois métaux, mais avec une densité de 2.7 à 2.8 g / cm3, il est également le moins stable.

Le gros avantage de l'aluminium est qu'il est très facile de travailler avec, et qu'il est également très bon marché de construire des moules pour le façonner. Cela facilite grandement la création de formes plus complexes. De plus, il peut être forgé, ce qui rend les produits fabriqués plus stables en forgeant à une pression extrêmement élevée.

Néanmoins, l'aluminium est assez rigide, et après le processus de soudage, une chaleur supplémentaire doit être traitée afin que les soudures ne se brisent pas. Cette chaleur supplémentaire, vous pouvez la retrouver dans la description de l'article sous le nom "Traité thermiquement", ou "Thermo-traité".

Il existe différents alliages d'aluminium. L'aluminium pur est très instable avec une élasticité inférieure à 60MPa. Pour le rendre plus stable, l'aluminium est mélangé à d'autres éléments chimiques.

1XXX = aluminium pur                                      

2XXX = aluminium + cuivre                              

3XXX = aluminium + manganèse                     

4XXX = aluminium + silicone                           

5XXX = aluminium + magnésium                     

6XXX = aluminium + magnésium + silicium     

7XXX = aluminium + zinc                                 

8XXX = aluminium + autres éléments             


De plus, d'autres éléments doivent être mélangés pour produire l'aluminium final. En fonction de la répartition des éléments individuels, le nom de l'alliage change.

Les alliages 6061, 6082, 7075 sont très souvent utilisés pour les guidons, les decks, les colliers de serrage, les fourches ou les pegs. Ainsi, seuls les alliages des séries 6XXX et 7XXX sont utiles pour les pièces de trottinette freestyle ou même city scooters. Non seulement pour leur stabilité, mais aussi parce que cette chaleur peut être traitée.

Le traitement thermique est un peu comme "cuire" le métal pendant un certain temps, mais à un niveau de température très précis. Il rend les efforts internes et les soudures homogènes (c'est-à-dire les transforme en une seule et même structure) pour les rendre plus résistants à la rupture. Le matériel gagne par cette procédure un doublement de la stabilité.

Pour l'aluminium 6XXX, la pièce est d'abord placée dans un four spécial pendant 2 heures, puis immédiatement refroidie dans un bain eau-huile. C'est ce qu'on appelle le traitement T4. Après un tel traitement, il peut arriver que la pièce se soit déformée et doive être redressée. Par exemple, un guidon de 82,5 ° devient un guidon de 80 °.

Ensuite, la pièce est à nouveau traitée pendant 8 heures à une température plus basse, puis refroidie lentement. C'est ce qu'on appelle le traitement T6.

À 700h, le processus est un peu différent. Le traitement thermique doit être effectué avec une précision bien supérieure, sinon la stabilité souhaitée en théorie n'est pas atteinte.

6063 T6 : 240 MPa

C'est le niveau d'entrée de la série 6XXX en aluminium et il est souvent utilisé sur les trottinettes d'entrée de gamme. Souvent, il n’est pas mentionné grand, car c’est un alliage très bon marché.

Par exemple, les premiers plateaux District (V1) ont été fabriqués à partir de cet aluminium et n'étaient malheureusement pas très résistants. Les versions suivantes de ces decks ont été fabriquées à partir d'aluminium 6061, et furent nettement plus stables et restent l’un des decks les plus vendus sur le marché à l’heure actuelle.

 

6061 T6 : 310 MPa : C'est l'aluminium le plus utilisé sur les meilleures trottinettes, mais il s'agit toujours d'un matériau peu coûteux par rapport aux autres types.

 

6082 T6 : 340 MPa : Représente le meilleur alliage de la série 6XXX.

7005 T6 : 350 MPa : Le seul aluminium de la série 7XXX pouvant être soudé. C'est très similaire à l'aluminium 6082.

 

7075 T6 : 580 MPa : Il pourrait être appelé la Rolls Royce des alliages d'aluminium. Trois fois plus cher que le 6061. En raison de sa densité élevée, il est très difficile à usiner ou à forger. Il est malheureusement impossible de souder le 7075 Alu. Il n'y aura jamais de deck ou de guidon fait de cet aluminium. L'aluminium 7075 doit être usiné avec une machine à commande numérique. Vous ne trouverez donc que des fourches ou des pegs fabriqués avec ce matériau.

Malheureusement, certaines marques ne vous disent pas nécessairement la vérité sur l’alliage qu’elles utilisent. Parfois, les caractéristiques concernant l'aluminium utilisé sont également mal informées par les usines.

C'est pourquoi les marques de Riders vous sont très utiles car elles s'efforcent réellement d'améliorer la qualité des produits.

Acier

L'acier est beaucoup plus difficile à usiner que l'aluminium. Le matériau lui-même est également beaucoup moins cher que l'aluminium.

Malheureusement, il est beaucoup plus lourd que l'aluminium avec une densité de 9,8 g / cm3. Mais il peut également être utilisé avec un matériau moins épais / plus mince pour produire une pièce stable, de sorte que vous puissiez vous retrouver avec un poids similaire.

Dans l'industrie du BMX, l'acier a depuis longtemps remplacé l'aluminium en raison de ses propriétés flexibles. La flexibilité de l’acier permet d’équilibrer les forces élevées qui se produisent dans les figures extrêmes de notre sport et qui doivent être absorbées.

L’acier n’a pas réellement besoin de traitement thermique, mais s’il le fait, il peut le rendre 40% plus stable. Malheureusement, le traitement thermique est plus coûteux que l'aluminium.

Normalement, l’acier a une épaisseur de 250 MPa, mais elle peut être beaucoup plus élevée pour différents alliages.

L'alliage le plus commun est le chromoly 4130, connu en Europe sous le nom de 25CD4. C'est un alliage constitué d'acier, de fer et de carbone contenant 1% de chrome (Cr) et 1% de molybdène (Mo). La force de ce système est d’environ 700 MPa. Après un traitement thermique, la stabilité peut augmenter jusqu’à 1100 MPa, mais uniquement sur de véritables guidons haut de gamme, ce que nous ne verrons probablement jamais sur les trottinettes freestyle en raison de leur prix exorbitant.

Titane

La principale caractéristique du titane est son élasticité, presque deux fois celle de l'acier et huit fois plus que l'aluminium.

Cependant, contrairement à de nombreuses opinions, le titane n’est pas plus stable que l’acier, il est légèrement inférieur, mais il peut également être rendu plus stable avec le bon traitement. Il est également très léger avec une densité de 4,5 g / cm3. Bien que toujours un peu plus lourd que l'ALU mais seulement la moitié de l'acier a presque la même stabilité que celle mentionnée. Cela nous permet d'utiliser plus de matériau que l'acier, mais le rend toujours plus léger et plus stable.

Le problème avec le titane, cependant, est qu’il est très coûteux et difficile à trouver et que le traitement est compliqué.

Comme pour l'aluminium et l'acier, il existe différents alliages, qui sont divisés en "degrés". En fonction de leurs caractéristiques. Il y a un total de 38 degrés.

Le titane pur a une épaisseur de 350 MPa.

Le "Grade" 5 Titan, également appelé 6AL-4V, est principalement utilisé dans le secteur aérospatial. Il est également utilisé dans la plupart des autres composants en titane. Il peut atteindre jusqu'à 1050 MPa (dureté) après traitement thermique et peut également être soudé.

Nous espérons voir de plus en plus de pièces en titane, peut-être même un deck, mais votre porte-monnaie se mettrait à pleurer ;o)).

Liste de la durabilité des différents alliages

Rapport de poids à la durabilité

Lexique de la trottinette freestyle